Les éditeurs de la presse grand-ducale, fragilisée par la chute des recettes publicitaires en ces temps de crise sanitaire, ont reçu une prime de 5 000 euros par journaliste salarié, signalions-nous la...

Les éditeurs de la presse grand-ducale, fragilisée par la chute des recettes publicitaires en ces temps de crise sanitaire, ont reçu une prime de 5 000 euros par journaliste salarié, signalions-nous la semaine dernière. Nous nous étions demandé pourquoi Journalistes, le mensuel de l'Association des journalistes professionnels de Belgique francophone, mentionnait dans son numéro de juillet une " prime de 30 000 euros ". Vérification faite (en collaboration avec Journalistes), ce dernier montant n'a rien à voir avec la " prime " liée à la crise. Il figure dans un projet de loi qui réforme le régime luxembourgeois d'aide à la presse. L'aide accordée à chaque média ne dépendra plus de la quantité de papier imprimée, mais du nombre de journalistes de l'entreprise. Dans ce cadre, le volet " aide à l'activité rédactionnelle " sera constitué d'un montant annuel de 30 000 euros par équivalent temps plein de journaliste professionnel. Mais le projet est toujours en phase de négociations en coulisse.