Dans "Affaire Chovanec: six officiers supérieurs menacés de sanctions graves" (Le Vif du 25 févri...

Dans "Affaire Chovanec: six officiers supérieurs menacés de sanctions graves" (Le Vif du 25 février 2021), nous écrivions que la présidente du Comité P a contresigné les auditions, couvertes par le secret de l'instruction, des deux enquêtrices de ce service chargé de recueillir les témoignages des policiers de la police aéronautique de Gosselies, où il était question du "salut nazi". Il s'agit en réalité du directeur général du Service d'enquêtes du Comité P et non de sa présidente.