Je suis loin d'être un fan de Vladimir Poutine, mais de là à dire que le Mondial se déroulera sous son régime sulfureux, il y a un pas que je ne franchirai point. Dire que la Russie est un hôte peu fréquentable soit, mais ce ...

Je suis loin d'être un fan de Vladimir Poutine, mais de là à dire que le Mondial se déroulera sous son régime sulfureux, il y a un pas que je ne franchirai point. Dire que la Russie est un hôte peu fréquentable soit, mais ce n'est pas une première. Que d'aucuns comme Boris Johnson, secrétaire d'Etat britannique des Affaires étrangères, n'hésitent pas à comparer la Coupe du monde de football 2018 aux Jeux olympiques de 1936, à Berlin, qui avaient servi la propagande de Hitler, c'est avoir la mémoire courte ! En 1978, la Coupe du monde se déroulait en Argentine sous le régime dictatorial du général Videla, arrivé au pouvoir en 1976 suite à un putsch pour renverser Isabel Peron. Ce catholique forcené menait une " guerre sale " pour débarrasser le pays de toute contestation possible. Il n'hésitait pas à larguer des centaines de subversifs de gauche depuis un avion en pleine mer. Pendant les matches au stade de Buenos Aires, à quelques centaines de mètres dans les caves de l'Ecole supérieure de mécanique de la marine, on assassinait et torturait des opposants de gauche. Tout ça avec l'appui des Etats-Unis. [...]