En juillet 1940, l'ouvrage Guilty Men paraît sous le pseudonyme de Cato. Ce best-seller vendu à des dizaines de milliers d'exemplaires nomme les politiques accusés d'avoir opté pour l'apaisement. Quinze noms apparaissent par ordre d'importance dont, tout en haut de la liste, celui du Premier ministre britannique Neville Chamberlain. Bien que l'ouvrage, rédigé par trois journalistes, soit quelque peu bâclé, son impact est énorme et perdure par-delà la fin de la Seconde Guerre mondiale. Ce n'est que bien des années plus tard que cette période fera l'objet d'une vision plus nuancée. Mais la teneur générale reste que la politique de l'apaisement, qui mène en 1938 aux accords de Munich (" Munich-la-honte "), entache à jamais le blason des hommes politiques britanniques, hormis Winston Churchill.
...