Je désespère de la sagesse qui devrait prévaloir dans notre monde politique. La partition du pays en Régions et Communautés a conduit à une gabegie aux niveaux de la gestion et de la responsabilité qui incombent aux représentants d...

Je désespère de la sagesse qui devrait prévaloir dans notre monde politique. La partition du pays en Régions et Communautés a conduit à une gabegie aux niveaux de la gestion et de la responsabilité qui incombent aux représentants du pouvoir. Comment comprendre, en effet, la multiplicité des ministres exerçant quasiment la même fonction ? Comment ne pas se sentir ridicule dans un si petit pays qui compte plus de ministres qu'en Chine ? Certes, certains vous diront que c'est la conséquence des lois et notamment des accords de coopération entre Régions et Communautés mais, vue de l'extérieur, cette situation est saugrenue, si pas insensée ! Alors qu'attend-on pour mettre bon ordre dans tout ce fatras ? Fallait-il nécessairement nommer des ministres, avec les cabinets censés les assister, dont coûts exorbitants bien entendu, alors que la désignation de responsables politiques pouvait s'établir sous la fonction de délégués régionaux à la santé et autres, aidés par une administration en place, remettant ainsi à sa juste place l'importance de la fonction et présentant devant le peuple une répartition des pouvoirs hiérarchiquement plus censée ?