Bien sûr, le mobilier définit véritablement le style d'une cuisine. Mais le plan de travail et la crédence ajoutent la touche finale. En plus du côté pratique, c'est l'esthétique qui prime dans le choix des matériaux.
...

Bien sûr, le mobilier définit véritablement le style d'une cuisine. Mais le plan de travail et la crédence ajoutent la touche finale. En plus du côté pratique, c'est l'esthétique qui prime dans le choix des matériaux. Entre les aliments que l'on prépare et les casseroles que l'on dépose, le plan de travail est souvent mis à rude épreuve. Voilà pourquoi il convient de choisir un matériau qui additionne les qualités de solidité, résistance et facilité d'entretien. Entre le stratifié, les pierres naturelles, les matières composites, l'inox, le bois..., les solutions ne manquent pas, toutes avec leurs avantages et quelques inconvénients. Pour ce qui est de la crédence, on a longtemps privilégié le carrelage. Très hygiénique et facile à nettoyer, c'est un matériau pratique. Mais avec le temps, les joints peuvent s'encrasser. En matière de carrelage, les styles et formats sont très nombreux, du classique carreau carré aux modèles rectangulaires ou en losange, en passant par la mosaïque... Outre la céramique, le ciment est aussi prisé pour son look vintage. Mais d'autres matériaux peuvent aussi habiller le mur jouxtant le plan de travail. La tendance actuelle est de faire remonter le matériau du plan de travail sur 20 cm ou plus en hauteur. On peut ainsi envisager du stratifié, de l'inox, du verre, des matériaux composites, voire de la pierre naturelle en guise de crédence. La plupart des matériaux peuvent par ailleurs être combinés pour former un heureux contraste entre le plan de travail et la crédence. Natacha Dumont