La chimiothérapie détruit les cellules à division rapide, comme les cellules cancéreuses, mais malheureusement aussi d'autres cellules, saines celles-là. Celles qui se divisent le p...

La chimiothérapie détruit les cellules à division rapide, comme les cellules cancéreuses, mais malheureusement aussi d'autres cellules, saines celles-là. Celles qui se divisent le plus rapidement sont celles du cuir chevelu, qui risquent tout particulièrement de faire les frais de ce type de traitement. La perte de cheveux qui en découle peut être complète, mais certaines patientes gardent une toison plus clairsemée. Il arrive même que la chimiothérapie n'ait aucun effet et ce, en fonction du médicament, du dosage et de l'association avec d'autres produits. La bonne nouvelle, c'est que le problème est toujours temporaire: les cheveux recommenceront toujours à pousser après la chimiothérapie, peu importe le nombre de cycles. L'apparence des repousses peut toutefois être différente. Le plus souvent, les cheveux boucleront davantage. Un changement de couleur est également possible mais plus rare.