Selon une enquête, seuls 25 % de parents sont prêts à renvoyer leur enfant à l'école, de peur qu'il n'attrape le Covid-19 [...]. Cependant, le risque est bien plus important pour les enseignants âgés, ce qui explique que les syndic...

Selon une enquête, seuls 25 % de parents sont prêts à renvoyer leur enfant à l'école, de peur qu'il n'attrape le Covid-19 [...]. Cependant, le risque est bien plus important pour les enseignants âgés, ce qui explique que les syndicats ont été attentifs à ce que tout soit bien mis en place pour la rentrée. En fait, les parents hostiles au retour à l'école ne se rendent pas compte des conséquences pour leur enfant de six mois à domicile, sans pouvoir retrouver ses copains et son enseignant, sans compter avec le risque d'une seconde vague à l'automne, obligeant les enfants à rester encore plus longtemps à la maison. Dès lors, y a-t-il une explication rationnelle à cette peur ? Selon un sociologue, près de 83 % de la population est gérée principalement par ses émotions. Dans ce cas, tant les spécialistes que les pédiatres ont beau dire qu'il n'y a pas de danger pour les enfants, le message n'est pas entendu car la raison n'existe plus. Finalement, quelle est la voix de l'enfant dans tout cela, alors qu'ils sont désireux de ce retour scolaire ? Pour eux, pas de sondage ; ce sera sans doute l'école qui leur donnera enfin le moyen de s'exprimer.