Ce devait être une grande première : réunir les cinq principaux candidats dans deux débats télévisés avant le premier tour de la présidentielle. Mais les projets de TF1 (le 20 mars) ...

Ce devait être une grande première : réunir les cinq principaux candidats dans deux débats télévisés avant le premier tour de la présidentielle. Mais les projets de TF1 (le 20 mars) et de France 2 (le 23 mars) sont en suspens. Le camp Macron refuse, pour l'instant, d'y participer, contrairement à Marine Le Pen, François Fillon, Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon, qui ont tous donné un accord de principe. " Si c'est un format dans lequel on peut donner notre avis, notamment pour contrer Marine Le Pen sur des sujets de fond, on fera le débat, justifie l'entourage d'Emmanuel Macron. Mais si c'est juste pour faire de l'entertainment, il ne faut pas compter sur nous. " La réponse du fondateur d'En marche ! ne surprend pas ses concurrents. " Il est celui qui a le plus à perdre dans cet exercice ", fait valoir un proche de Benoît Hamon. Les projets de France 2 et de TF1 semblent donc compromis. J-B. D.