Nul ne sait si c'est de bon augure. En tout cas, aucun parti n'a jamais aligné autant de candidats à l'investiture, décidés à en découdre avec un président sortant. Un an et demi avant le scrutin du 3 novembre 2020, le casting des primaires démocrates tient de la superproduction hollywoodienne avec un record de 24 têtes d'affiche. Parmi elles : sept sénateurs, six femmes, des New-Yorkais, des Californiens, des Texans, deux gouverneurs (Colorado et Washington), trois Afro-Américains, un Latino et, last but not least, un ex-vice-président, Joe Biden. A coup sûr, cette profusion constitue une nouvelle preuve de la vitalité démocratique américaine. Mais elle est aussi un signe supplémentaire que, avec Donald Trump, les us et coutumes de la vie politique ont changé en profondeur.
...