Verra-t-on bientôt la fin de la longue et très compliquée saga du Palace ? Il en était (fort) question ces derniers mois avec une ouverture promise pour décembre. On y est, et l'échéance va se voir d'évidence retardée. Encore. Et tristement pour l'équipe travaillant avec foi à un pro...

Verra-t-on bientôt la fin de la longue et très compliquée saga du Palace ? Il en était (fort) question ces derniers mois avec une ouverture promise pour décembre. On y est, et l'échéance va se voir d'évidence retardée. Encore. Et tristement pour l'équipe travaillant avec foi à un projet victime de ses opposants mais aussi de lui-même. Acheté à prix d'or par la Communauté française (désormais Fédération Wallonie-Bruxelles) au début des années 2000, le superbe bâtiment du Pathé Palace, érigé en 1913 face à la Bourse de Bruxelles, était initialement supposé rouvrir en... 2008. Le projet de complexe cinématographique à valeur culturelle ajoutée n'aura cessé de prendre du retard, les indispensables réparations augmentant encore un budget qui grossit par la force des choses sans mener à la réouverture annoncée. Les travaux sont achevés, les sièges et les projecteurs sont là, des collaborateurs (dont un programmateur à la cinéphilie active) ont été engagés. Et pourtant, le Palace n'ouvre toujours pas... L'asbl chargée du projet, et dans laquelle sont notamment actifs les frères Dardenne, se heurte encore et toujours à un problème de financement pérenne pour lequel des partenariats privés semblent aussi incontournables que difficiles à trouver. Le monde politique s'agitant entre majorité et opposition, Ville de Bruxelles et Fédération. Et ce dans une ambiance de plus en plus pénible. Vous avez dit gros gâchis ?