Si seulement ce titre de Rimbaud pouvait être toujours d'actualité en cette fin 2021. Pourtant, il faut avouer que, ces deux dernières années, nos jeunes ont bien galéré. Entre les marches pour le climat, l'éco-anxiété qui y est liée, la morosité économique et la Covid-19 qui nous est tombée dessus comme une chape de plomb, rien ne leur a été épargné!
...

Si seulement ce titre de Rimbaud pouvait être toujours d'actualité en cette fin 2021. Pourtant, il faut avouer que, ces deux dernières années, nos jeunes ont bien galéré. Entre les marches pour le climat, l'éco-anxiété qui y est liée, la morosité économique et la Covid-19 qui nous est tombée dessus comme une chape de plomb, rien ne leur a été épargné! Culpabilité, anxiété, insomnie, déprime, idées noires, perte de sens et de repères, décrochage scolaire, isolement jusqu'à la phobie sociale, tous ces symptômes se sont alors invités à la table de nos ados et jeunes adultes en devenir et ont rendu leur repas parfois assez indigeste! Une étude récemment publiée dans le Lancet à propos de l'impact de la pandémie sur la santé mentale montre une augmentation de 25% des troubles dépressifs et anxieux, plus particulièrement chez les jeunes de 15 à 25 ans. Interpellant! Comment sortir de ce marasme si ce n'est en reconnaissant à la jeunesse la légitimité de ses désirs et de ses peurs? Les jeunes ont le droit de vouloir se revoir, le groupe d'amis s'avérant finalement être la meilleure des entraides. De profiter de la vie sans s'en sentir coupable, de réclamer leur petite part d'insouciance. Mais il y aussi parfois l'angoisse de ne pas pouvoir se ré-accrocher au train qui redémarre à toute vitesse, le souvenir du cocon sécurisé de la maison des parents. Ils ont le droit de se sentir submergés ou en déphasage avec leur environnement. Et quand la souffrance est telle, ils ne doivent pas rester seuls, ils doivent pouvoir demander de l'aide, parler à des amis, parents, profs, psy. Le chemin de la résilience passe par là. Parents, pour accompagner le désarroi de vos jeunes, un conseil: offrez-leur votre écoute bienveillante et votre amour. Dans de justes proportions: ni trop, ni trop peu. Il n'existe pas de parfait équilibre, il n'existe que des personnes qui font de leur mieux.