Dans un quartier verdoyant de la périphérie bruxelloise, cette maison qui manquait à la fois de place, de lumière et de communication entre les espaces a fait l'objet d'une rénovation lourde.
...

Dans un quartier verdoyant de la périphérie bruxelloise, cette maison qui manquait à la fois de place, de lumière et de communication entre les espaces a fait l'objet d'une rénovation lourde. Le plan de la maison a été repensé dans une optique de simplification et de communication entre les espaces. Il s'organise autour d'un noyau central qui concentre techniques et rangements. Les zones de vie s'égrènent tout autour, avec, en point d'orgue, la grande cuisine qui bannit toute frontière avec le jardin. Les baies, parois et murs ont été supprimés afin de faire communiquer tous les espaces, pour que la maison " respire " et s'ouvre à la lumière et la nature environnante. L'isolation du bâtiment a été complètement refaite et ses volumes redessinés. Même les toitures ont subi des modifications pour accroître l'espace intérieur et donner à la construction une allure plus cubique. Mais comme les toits plats ne sont pas toujours les bienvenus partout, les architectes ont dû se conformer au ratio plat/incliné prescrit pour le lotissement. L'enjeu était de trouver une harmonie au niveau de la volumétrie tout en respectant les contraintes urbanistiques. L'enveloppe blanche et lisse concourt à cette unité, soulignée par quelques notes grises : bandeaux, châssis, bardage en zinc, sol et abords avec des galets de pierres bleues. Les échanges avec les maîtres d'ouvrage, leurs goûts, leur façon de vivre ont également imprimé une marque personnelle et spécifique à cette rénovation. L'atmosphère sombre a cédé la place à des espaces fluides, dotés d'un mobilier intégré dessiné par les architectes. Certains éléments techniques intégrés ont été associés à une nouvelle fonctionnalité. Un cache-radiateur est devenu aussi un banc, une gaine technique a été exploitée comme gorge lumineuse et une poutre s'est vue intégrée dans un caisson de lumière. D'autres trouvailles égaient cet aménagement sobre et fonctionnel. Citons ici les bureaux des enfants percés d'un astucieux rangement, et les dressings équipés de rangements spécifiques. L'aménagement tient du " sur-mesure " et se décline jusque dans les moindres détails. A la flexibilité des lieux se greffe le souci d'une habitation confortable, pratique quant au choix des matériaux, de leur entretien et vieillissement, et soucieuse d'économiser l'énergie. Un projet global avec la juste dose d'originalité. Réalisation : //ARTS&ARCHITECTURE. Tél. : 02 640 65 68. www.artsetarchitecture.be Découvrez l'intégralité du texte et les plans de ce reportage dans le magazine Je vais Construire d'avril, en vente chez votre libraire. www.jevaisconstruire.be LAURE EGGERICX