Par rapport aux chiffres de fréquentation de 2017, la plupart des musées de la Fédération Wallonie-Bruxelles (sauf le BAM de Mons grâce à l'expo Niki de Saint Phalle et le musée Rops, à Namur, ...

Par rapport aux chiffres de fréquentation de 2017, la plupart des musées de la Fédération Wallonie-Bruxelles (sauf le BAM de Mons grâce à l'expo Niki de Saint Phalle et le musée Rops, à Namur, qui gagne 1 000 visiteurs) accuse, en 2018, au mieux un statu quo (tel le musée de la photo, à Charleroi), le plus souvent, une baisse de la fréquentation. De 22 575 à 18 000 visiteurs au Centre de la gravure à La Louvière, de 42 063 à 35 956 au Mac's du Grand-Hornu, de 22 182 à 20 495 au BPS22, à Charleroi. A Bruxelles, les Musées royaux des beaux-arts de Belgique, malgré une vision à court terme du ministère fédéral des Finances (qui a empêché la finalisation de la Maison Bruegel), passe, au contraire, de 664 221 visiteurs à 680 089 et les Musées royaux d'art et d'histoire de 114 220 à 141 398. En cause, une multiplication des activités (250) et des expositions (12) pour les premiers, l'expo Wolfers et la fréquentation des salles permanentes pour les seconds.