En cyclisme, 2019 voit s'éclipser deux des plus grands rivaux qu'a connu Eddy Merckx : Felice Gimondi et Raymond Poulidor. L'Italien et le Français avaient terminé respectivement quatrième et troisième du premier Tour de France remporté par le Cannibale, il y a pile cinquante ans. Un Cannibale de plus en plus seul : le deuxième classé à la Grande Boucle 1969, Roger Pingeon, s'était échappé pour toujours en 2017, et le cinquième, l'Espagnol Andres Gandarias, l'an dernier. Gimondi, qui avait remporté le Tour en 1...

En cyclisme, 2019 voit s'éclipser deux des plus grands rivaux qu'a connu Eddy Merckx : Felice Gimondi et Raymond Poulidor. L'Italien et le Français avaient terminé respectivement quatrième et troisième du premier Tour de France remporté par le Cannibale, il y a pile cinquante ans. Un Cannibale de plus en plus seul : le deuxième classé à la Grande Boucle 1969, Roger Pingeon, s'était échappé pour toujours en 2017, et le cinquième, l'Espagnol Andres Gandarias, l'an dernier. Gimondi, qui avait remporté le Tour en 1965, c'était celui qui aurait pu devenir le plus grand de son époque s'il n'était pas tombé sur Merckx, encore bien plus grand que lui. Poulidor, lui, a terminé huit fois sur le podium de la plus grande course par étapes du monde. Derrière cinq vainqueurs différents : Eddy Merckx (trois fois), Jacques Anquetil (deux fois), Lucien Aimar (une fois), Lucien Van Impe (une fois) et... Felice Gimondi (une fois). Le foot, quant à lui, perd Gordon Banks. Gardien de but de l'unique équipe nationale anglaise à avoir gagné une Coupe du monde (1966). L'auteur, aussi, de ce qui est considéré comme " l'arrêt du siècle ", quatre ans plus tard, face au roi Pelé himself. Emiliano Sala, Italo-Argentin, n'était pas un joueur au talent fou mais il avait décroché, à 29 ans, un joli contrat à Cardiff, après s'être révélé à Nantes. Le 21 janvier, deux jours après son transfert, le petit avion qui l'emmène au pays de Galles sombre dans la Manche. Le 3 février, l'épave est retrouvée. Le 7, le corps est identifié. La Belgique, elle, salue " Le Mage ". Robert Waseige avait été joueur et entraîneur à succès, entre autres à Liège, Charleroi et en équipe nationale. Deuil en Formule 1 aussi : Niki Lauda, triple champion du monde, meurt le 20 mai, quarante-trois ans après son terrible accident sur le circuit du Nürburgring, dont il avait miraculeusement réchappé. Chester Williams, lui, est lié à la légende du rugby : seul joueur noir de l'équipe d'Afrique du Sud lors de la première Coupe du monde remportée, en 1995, par son pays. Deux mois après son décès, début septembre, le trophée revient pour la troisième fois aux Sud- Africains. Enfin, Marieke Vervoort. Elle a 40 ans, souffre d'une maladie dégénérative depuis 1993, a été championne du monde de paratriathlon, championne du monde et championne olympique d'athlétisme handisport, a disputé l'Ironman d'Hawaï et annonce cet été que le mal gagne trop de points. Elle organise alors son grand départ. Une fête aux bulles et puis l'euthanasie, le 22 octobre. L'un des plus beaux tours d'honneur de l'histoire du sport.