Il y a des décès qui prennent plus de place que d'autres. Prolongée par une saga familiale aux multiples rebondissements, et un album posthume appelé à défoncer tous les records de vente, la disparition de Johnny Hallyday, en décembre... 2017, a conti...

Il y a des décès qui prennent plus de place que d'autres. Prolongée par une saga familiale aux multiples rebondissements, et un album posthume appelé à défoncer tous les records de vente, la disparition de Johnny Hallyday, en décembre... 2017, a continué de marquer toute l'année écoulée. Pour autant, d'autres monuments de la chanson française sont tombés ces derniers mois. A commencer par Charles Aznavour, décédé à 94 ans, et qui a eu droit à son hommage national. Au tout début de l'année, c'est France Gall qui tirait sa révérence à 70 ans, quelques mois avant Jacques Higelin, puis Maurane, 57 ans à peine, ou encore Rachid Taha, 59. Et que dire de la disparition d'Aretha Franklin ? Malade depuis un moment, la plus grande voix de la soul music s'est éteinte, chez elle à Detroit, à l'âge de 76 ans. Le monde de l'opéra, lui, a pleuré la disparition de la cantatrice espagnole Montserrat Caballé, tandis que le jazz a perdu des musiciens aussi puissants et importants que Cecil Taylor, Hugh Masekela ou encore, Roy Hargrove, à même pas 50 ans. De fait, la mort n'attend pas toujours. Du DJ Avicii, suicidé à 28 ans, au rappeur Mac Miller, décédé d'une overdose accidentelle à 26, ou encore XXXTentacion : abattu en pleine rue, il avait à peine 20 ans...