Les EMPLOIS de la semaine :

Le CDH promet la création de 140 000 emplois. Le CD&V annonce 30 000 nouveaux jobs. Comme les autres partis ne sont pas en reste, en cas de grande coalition, pas de doute, il va falloir importer des chômeurs en Belgique. Sauf que, à cause de la N-VA, il n'y aura plus de Belgique.
...

Le CDH promet la création de 140 000 emplois. Le CD&V annonce 30 000 nouveaux jobs. Comme les autres partis ne sont pas en reste, en cas de grande coalition, pas de doute, il va falloir importer des chômeurs en Belgique. Sauf que, à cause de la N-VA, il n'y aura plus de Belgique. En interview, le porte-parole du PTB a cité comme modèle Cuba, avant de préciser que, chez nous, l'Etat socialiste n'arriverait pas du jour au lendemain : " Ca prendra cinq, dix ou quinze ans. " Chouette ! Encore un peu de patience et on roulera tous dans des vieilles voitures américaines rafistolées (mais avec des plaques ancêtres, comme ça on fera des économies sur l'assurance). Herman Van Rompuy, qui, lorsqu'il n'est pas le président du Conseil européen, se rappelle qu'il est CD&V, a une solution pour l'Ukraine : " Comme pour BHV : il suffit de scinder. Cinq minutes de courage politique et hop, tout le monde est content ! Ça tombe bien, dans mon parti, on a une équipe de scindeurs qui s'embêtent depuis qu'ils ont scindé tout ce qu'il y avait moyen de scinder en Belgique. " Après la publication sur un site destiné aux enseignants d'une carte reprenant quelques-uns des clichés racistes que les Européens cultivent les uns sur les autres, le MRAX ne décolère pas : " Cette banalisation des préjugés ne relève en rien de l'humour. " Donc, c'est officiel : maintenant, c'est le MRAX qui décrète ce qui est du domaine de l'humour ou non. Il devrait bientôt engager une centaine de contrôleurs officiels des blagues de comptoir, c'est bien, ça fera de l'emploi. " Il faut arrêter l'escalade en Ukraine " (Didier Reynders). Déjà que depuis Louis Michel, on n'a plus le droit de faire du ski en Autriche, on va finir par croire que le MR a quelque chose contre les activités sportives à l'étranger. Crimée : on dira ce qu'on voudra, mais point de vue commémoration du centenaire de la guerre 14-18 avec grand spectacle et barnum médiatique, les Russes font encore plus fort que les Flamands. Après douze ans passés à jeter un regard légèrement désabusé sur notre époque et ses folies, Moi pour ce que j'en dis tire sa révérence. L'auteur de ces lignes tient à remercier toutes celles et tous ceux qui ont multiplié déclarations hasardeuses et décisions malheureuses, fournissant ainsi ample matière à dérision facile. Et, aux fidèles lecteurs et lectrices de cette rubrique, au revoir et merci. TOUTES LES CHRONIQUES DE MARC OSCHINSKY SUR WWW.LEVIF.BEde Marc Oschinsky