La POLICE de la semaine :

Peu avant Noël, un homme s'est fait arrêter sur la Grand-Place de Bruxelles. Son crime ? Etre déguisé en Père Noël alors qu'il n'avait pas l'autorisation nécessaire. Cette autorisation d'artiste de rue est accordée automatiquement aux " artistes diplô- més ". Les artistes non-diplômés doivent passer une audition devant des fonctionnaires, on ne rigole pas avec la bureaucratie culturelle. Heureusement, il nous reste les policiers bruxellois, ces spécialistes de l'art contemporain dont...

Peu avant Noël, un homme s'est fait arrêter sur la Grand-Place de Bruxelles. Son crime ? Etre déguisé en Père Noël alors qu'il n'avait pas l'autorisation nécessaire. Cette autorisation d'artiste de rue est accordée automatiquement aux " artistes diplô- més ". Les artistes non-diplômés doivent passer une audition devant des fonctionnaires, on ne rigole pas avec la bureaucratie culturelle. Heureusement, il nous reste les policiers bruxellois, ces spécialistes de l'art contemporain dont les performances (" J'arrête le Père Noël ", " Je tape sur des Afghans ", " Je tape sur des SDF ", " Je tape sur des... pardon, je me fais asperger par les pompiers ") sont toujours autorisées et connaissent un succès critique jamais démenti. Qasim al-Rimi, le chef d'Al-Qaeda au Yémen a présenté ses excuses pour une attaque contre un hôpital, début décembre, qui a fait 56 morts : " C'était une erreur due à l'indiscipline d'un combattant. Nous présentons nos condoléances aux familles des victimes ". Bah, ça arrive à tout le monde de se tromper, pas vrai ? Et puis, comme on dit, faute avouée est à moitié pardonnée. Depuis Bart De Wever, on le sait, il y a deux démocraties en Belgique : la flamande, qui se lève tôt et travaille dur, et la wallonne, feignasse et grévicultrice. Grâce à Johnny Thijs, on apprend que la Flandre elle-même est divisée en deux démocraties : celle qui se lève à 4 heures du matin pour gagner 10 euros brut de l'heure et celle qui refuse de se lever plus tard si c'est pour ne même pas toucher un malheureux million par an. Qu'il y ait des gens qui choisissent la première alors que la deuxième leur tend les bras, ça dépasse l'entendement. Franchement, entamer une marche à quelques jours du Salon de l'Auto : ces Afghans ne font rien pour s'intégrer. Modification de la loi sur les sanctions administratives communales : dorénavant, elles pourront être constatées, entre autres, par les agents des intercommunales. Si vous dites du mal de Tecteo, Stéphane Moreau viendra donc directement verbaliser chez vous. Après le bel effort de Koen Geens pour supprimer l'argent liquide en commençant par les pièces de 1 et de 2 centimes, c'est Bancontact qui a décidé de nous faire comprendre l'inanité de la consommation à outrance en buggant un 23 décembre. A ce rythme-là, l'année prochaine, pour nos emplettes de fin d'année, on aura recours au troc.TOUTES LES CHRONIQUES DE MARC OSCHINSKY SUR WWW.LEVIF.BEde Marc Oschinsky