Un restaurant marocain en briques vernies et couleurs flashy de l'avenue de Stalingrad, à Bruxelles. Mohammed Tijjini quitte la table pour se laisser photographier avec deux clientes, un large sourire aux lèvres. " Voilà ce qui me procure le plus de satisfaction dans mon métier ", glisse-t-il, en se rasseyant. L'autre scène se passe à Rabat, au restaurant de l'hôtel La tour Hassan, un 5-étoiles vieilli dans son jus. Aussi à l'aise avec le ministre de la Communauté marocaine à l'étranger, Anis Birou, avec lequel il va attaquer un couscous royal qu'avec ses groupies bruxelloises, Tijjini fait les présentations. Avec lui, la Belgique et le Maroc disposent d'un solide trait d'union, et pas seulement gastronomique.
...