On ne se méfie jamais assez de ceux qui veulent mettre de la fantaisie dans leur vie. Certains plaquent leur job, d'autres partent au bout du monde. François Ruffin, lui, a fait un film. Et pas n'importe lequel. Son Merci patron !, fable sociale, jubilatoire et drôle, fait un carton en salles - 230 000 entrées après six semaines d'exploitation en France, sa sortie est annoncée pour le 11 mai en Belgique - et s'impose comme une référence du mouvement Nuit debout, place de la République à Paris ou ailleurs. Le procédé, en caméra cachée, est discutable, le propos colle au moment : Merci patron ! raconte comment un couple de chômeurs de la Somme (sud de la France) s'attaque à un géant du luxe, LVMH, pour obtenir de quoi sauver sa maison menacée par les huissiers. Son succès hors des cinémas ne doit rien au hasard. François Ruffin l'a voulu ainsi. A Paris, le 23 février dernier, à la veille de la sortie du film, il organise un débat avec quelques camarades : " Leur faire peur, comment ? " A l'issue de cette rencontre, ils décident de ne pas rentrer chez eux après la manif prévue le 31 mars. L'histoire retiendra que Nuit debout est né ce soir-là.
...