La déferlante annuelle de nouveautés en librairie n'y fait rien: le passé littéraire fascine. Vladimir Nabokov, Jack Kerouac, Raymond Carver ou Susan Sontag: ils sont partis, les tiroirs emplis de projets et d'irrésolutions. L'année 2010 nous a donné à lire quelques-uns de leurs feuillets qui auraient pu ne jamais nous tomber entre les mains... Près de trente ans après la mort de son père, le fils de Nabokov crée la surprise en autorisant, début 2010, la publica...

La déferlante annuelle de nouveautés en librairie n'y fait rien: le passé littéraire fascine. Vladimir Nabokov, Jack Kerouac, Raymond Carver ou Susan Sontag: ils sont partis, les tiroirs emplis de projets et d'irrésolutions. L'année 2010 nous a donné à lire quelques-uns de leurs feuillets qui auraient pu ne jamais nous tomber entre les mains... Près de trente ans après la mort de son père, le fils de Nabokov crée la surprise en autorisant, début 2010, la publication des fiches manuscrites préparatoires du roman L'Original de Laura. " Tu sais où se trouvent les journaux. " C'est sans autres indications que l'essayiste et romancière américaine Susan Sontag s'éteint auprès de son fils des suites d'un cancer foudroyant en 2004. Trois ans plus tard, ce dernier décide d'entamer l'édition de ces cahiers. Nabokov, Sontag: désiraient-ils intimement voir leurs écrits rendus publics? " Un jour, quand tout le monde sera mort, le livre sera publié en l'état, dans toute sa folie. " Cette citation prophétique d'Allen Ginsberg à propos du Sur la route de Kerouac aura trouvé sa raison à l'annonce, en mai dernier, de l'édition fièvreusement attendue du rouleau original du roman, dépoussiéré des censures consenties pour sa publication. Participant d'un même élan, les éditions de l'Olivier entamaient à la rentrée la réédition " uncut " de l'intégrale de l'Américain Raymond Carver. Ses nouvelles, qui devaient jusque-là beaucoup aux coupes audacieuses de son éditeur, y reprennent leurs couleurs et leur ligne d'origine, telles que dessinées par l'auteur. Curieuse coïncidence: au moment où l'on recoud d'un côté, on prend de nouvelles libertés de l'autre. Avec une seule et même direction pourtant affichée: assurer la transparence, goûter à la source d'une £uvre, retrouver l'essence d'une personnalité. Et l'archéologie littéraire de procéder, comme toute science, par essais et erreurs, à tâtons entre sphère publique et bulle privée, entre dictature du témoignage brut et lent processus de transformation littéraire. Ces nouvelles publications, qu'elles soient simples refontes ou vrais inédits, éclairent un détour inattendu de la légende (cf. la publication des Fragments de Marilyn Monroe), creusent un relief insoupçonné, bousculent des £uvres dont la qualité première est d'avoir suffisamment de coffre pour le supporter. YSALINE PARISIS