Tolérance zéro pour les bourreaux d'animaux, décrète Ben Weyts (N-VA), ministre chargé du Bien-être animal...

Tolérance zéro pour les bourreaux d'animaux, décrète Ben Weyts (N-VA), ministre chargé du Bien-être animal en Flandre. Les cas de maltraitance ou de négligence seront désormais passibles d'amendes cinquante fois plus élevées et de peines de prison vingt fois plus lourdes qu'aujourd'hui. Les récidivistes, particuliers ou entreprises, seront particulièrement sanctionnés puisqu'ils risqueront jusqu'à 1 600 000 euros d'amende et dix ans de prison. Des interdictions définitives de détenir une bête pourront aussi être prononcées.