Le Pause Café vient de se vider comme une cour d'école après la récré. Pour une migration en deux étapes : l'arrêt cigarette sur la terrasse chauffée, puis le retour au bureau, sur le coup de 15 heures, créneau horaire de tout Parisien à l'heure d'été. Ne reste plus qu'un petit couple de Japonais sur la banquette en skaï, seuls touristes dans cet établissement branché du XIe arrondissement, pile entre Bastille et le Bataclan. Le lieu ? Principe brasserie (la frite en moins, le quinoa en plus), une déco néoindustrielle où on mélange le carrelage métro et le granito mais (modernité oblige) qu'on égaie tout de même par de petites touches colorées du plus bel effet. Finalement, il ressort de ce cadre un petit air de cantine scolaire, dans laquelle on atterrirait vingt ans plus tard, le visage commençant à se marbrer de rides mais toujours avec le jeans, la trottinette et le tee-shirt à logo version nineties. C'est ici que nous attendons Monsieur Arc-en-ciel, le couturier spécialiste de la couleur, touche-à-tout artistique, récemment propulsé à la direction fashion de Benetton. Un ange descendu du ciel, si l'on ose dire, car la célèbre marque italienne était à deux doigts du coma. Un bilan catastrophique qui a forcé Luciano Benetton himself à sortir de sa retraite pour reprendre, à 84 ans, la direction des opérations.
...