En Belgique, la Fondation Registre du Cancer se charge pour le compte du gouvernement fédéral de la collecte, du traitement, de l'analyse, du codage et du rapportage des données relatives au cancer et de l'information de la population. Cette précieuse base de données permet aujourd'hui d'étudier de façon détaillée l'impact de la pandémie sur les diagnostics et les stades du cancer. Il en ressort par exemple qu'en 2020, le ...

En Belgique, la Fondation Registre du Cancer se charge pour le compte du gouvernement fédéral de la collecte, du traitement, de l'analyse, du codage et du rapportage des données relatives au cancer et de l'information de la population. Cette précieuse base de données permet aujourd'hui d'étudier de façon détaillée l'impact de la pandémie sur les diagnostics et les stades du cancer. Il en ressort par exemple qu'en 2020, le nombre de nouveaux diagnostics enregistrés était inférieur de 4000 unités à ce qui était attendu. Le nombre de nouveaux cancers du sein, lui, avait diminué de 14% par rapport à 2019... et la suspension temporaire du dépistage par mammographie et l'éventuel report de la consultation médicale en présence d'une masse suspecte y sont certainement pour quelque chose. Ces retards de diagnostic ont-ils eu pour effet une identification des cancers à un stade plus tardif? "Nous l'ignorons encore pour le moment, répond Nancy Van Damme, coordinatrice de programme à la Fondation Registre du Cancer. On le pense, mais nous n'en aurons le coeur net qu'après avoir vraiment étudié la question." Ces recherches, financées par l'asbl Pink Ribbon, doivent débuter en ce mois de septembre ; elles étudieront l'impact de la Covid-19 sur l'étendue de la tumeur lors d'un nouveau diagnostic de cancer. Les auteurs vont tout d'abord comparer le stade des tumeurs mammaires au moment du diagnostic en 2018/2019 et en 2020. Ensuite, ils s'intéresseront aux caractéristiques des tumeurs et à celles des mammographies de dépistage pour ces mêmes années. Tous les hôpitaux disposant d'un programme de soins oncologiques sont légalement tenus de participer à l'enregistrement des cancers, ce qui nous permettra prochainement de disposer d'un tableau concret et fiable de l'impact de la pandémie sur le cancer du sein en Belgique. Douze hôpitaux participent à l'étude de la Fondation Registre du Cancer sous la direction des hôpitaux universitaires de Leuven. Ils recueilleront un maximum de données sur les femmes chez qui un diagnostic de cancer du sein à été posé en 2019 et 2020. Les résultats seront publiés à l'été 2022.