Recalé par la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) en raison de sa condamnation p...

Recalé par la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) en raison de sa condamnation pour subornation de témoin par la Cour pénale internationale, Jean-Pierre Bemba (photo) a introduit un recours devant la Cour constitutionnelle congolaise. Même scénario pour trois anciens Premiers ministres : Samy Badibanga (2016-2017, candidature rejetée pour double nationalité), Adolphe Muzito (2008-2012, conflit avec son parti) et Antoine Gizenga (2006-2008, défaut de procédure).