Vingt mille manifestants à Moscou, des rassemblements dans une centaine de villes: l'opposant Alexeï Navalny, arrêté le 17 janvier à son retour d'Allemagne où il a été soigné pour un empoisonneme...

Vingt mille manifestants à Moscou, des rassemblements dans une centaine de villes: l'opposant Alexeï Navalny, arrêté le 17 janvier à son retour d'Allemagne où il a été soigné pour un empoisonnement criminel, a réussi à mobiliser contre le pouvoir russe une assistance significative en regard de l'ampleur des mesures qui avaient été prises pour empêcher ces manifestations du samedi 23 janvier, qui plus est en période de lutte contre la Covid-19. La diffusion, quelques jours plus tôt, d'un documentaire sur un présumé palais secret de Vladimir Poutine sur les bords de la mer Noire qui aurait coûté un milliard de dollars avait, il est vrai, suscité un certain émoi. Quelque 3 700 manifestants ont été arrêtés par les forces de l'ordre. Il faudra voir désormais si cette répression parfois violente dissuade les partisans d'Alexeï Navalny de poursuivre le combat. Un appel à de nouvelles manifestations le dimanche 31 janvier a été lancé. Ce sera un nouveau test d'envergure.