Le site indépendant Eufino classifie les gourous de la Bourse selon la valeur des actions qu'ils ont recommandées fin 2008. Il a donc examiné d'un peu plus près les conseils des banques, des sociétés de Bourse et d'innombrables rédactions de magazines et de sites Web conseillant des achats et des ventes.
...

Le site indépendant Eufino classifie les gourous de la Bourse selon la valeur des actions qu'ils ont recommandées fin 2008. Il a donc examiné d'un peu plus près les conseils des banques, des sociétés de Bourse et d'innombrables rédactions de magazines et de sites Web conseillant des achats et des ventes. Eufino a été créé l'année passée par Tijs Deketelaere, licencié en sciences commerciales financières depuis deux ans. Il trouvait que l'information disponible sur Internet laissait à désirer : " Euronext donne, par exemple, uniquement des informations à propos du cours de la Bourse et quelques nouvelles sommaires. Mais, pour prendre une décision de placement fondée, il faut pouvoir disposer d'informations sur les dividendes et les chiffres clés et il faut également connaître l'opinion des divers analystes à propos de l'action. "Tijs Deketelaere a donc composé lui-même un portefeuille, sur la base des recommandations glanées chez les gourous de la Bourse à la fin de l'année. Pendant toute l'année, il suit les prestations de ces portefeuilles. Premiers résulats en 2009 ? Dans un climat boursier très perturbé, il faut l'admettre, il apparaît que seulement 6 des 26 portefeuilles proposés ont enregistré des bénéfices depuis la nouvelle année. L'Initié de la Bourse est nettement en tête de liste : un cocktail de dix actions recommandées par L'Initié de la Bourse a permis, après trois mois, de réaliser 9 % de bénéfices. Le verdict confirme le classement de l'année 2008 où la newsletter du groupe Roularta avait pointé des placements ayant le moins reculé pendant la période noire : " Je pense qu'ils identifient très bien les secteurs qui fonctionneront bien dans les circonstances données. Leurs recommandations constituent de bonnes combinaisons mettant en avant l'agriculture et la sécurité de valeurs pharmaceutiques tout en intégrant quelques valeurs sensibles à la conjoncture qui remonteront dès que l'économie reprendra. " Modeste, le rédacteur en chef de L'Initié de la Bourse, Alain Deneef, n'invoque pas l'application d'une formule magique par son équipe : " Ce que nous faisons se trouve dans le chapitre 1er de chaque cours d'économie, le chapitre qui traite de l'offre et la demande et de la pénurie. " L'Initié de la Bourse regarde donc simplement les données économiques fondamentales. Mais c'est moins évident qu'on pourrait le croire au premier abord. Deneef : " La plupart des banques et des sociétés de Bourse suivent des benchmarks. Des index. En d'autres mots, elles tiennent très fortement compte de ce que font les autres en Bourse. Nous n'agissons pas du tout de la même façon. " L'Initié de la Bourse prend la mesure du fonctionnement de la crise et de la façon dont les données économiques fondamentales répondent à cette crise. La pression constante de l'économie chinoise sur le prix du pétrole et sur le prix des matières premières, par exemple, attire à nouveau. " Cela nous amène aux problèmes de l'énergie et de l'énergie alternative, des matières premières agricoles, du vieillissement de la population et des actions qui profiteront des événements dans les pays en expansion. " Suffisait de le dire, non ? LUC BALTUSSEN