Une étude a sondé, à l'aide d'un questionnaire en ligne, quelque 5460 étudiants inscrits en 1re année à la KU Leuven entre 2014 et 2017, afin d'évaluer dans ce groupe la fréquence d...

Une étude a sondé, à l'aide d'un questionnaire en ligne, quelque 5460 étudiants inscrits en 1re année à la KU Leuven entre 2014 et 2017, afin d'évaluer dans ce groupe la fréquence des troubles dépressifs, de l'anxiété et de la consommation de substances. L'incidence des épisodes dépressifs sur 12 mois a été évaluée à 13,6% parmi les jeunes qui débutaient leurs études universitaires. Ils étaient étroitement liés à divers autres problèmes émotionnels, dont un sentiment d'anxiété généralisée, des pensées suicidaires et des épisodes de manie ou d'hypomanie. Les investigateurs ont également observé un lien entre la dépressivité et le risque de rater la 1re année d'études. Malgré ces chiffres élevés, il est frappant de constater que rares étaient les étudiants à rechercher une aide adaptée...