Dans le quartier populaire de Uptown, à La Nouvelle-Orléans, la parade du dimanche est une religion. On danse sur les tombes, on se trémousse dans la rue. Des cow-boys aux allures de rappeurs galopent sur le ciment, slalomant entre des vendeurs de daïquiris à la sauvette. Alors que les cuivres vrombissent, les fumées des pneus qui crissent rejo...