En attendant la réouverture des salons de coiffure, de nombreuses femmes se tournent vers les produits à appliquer soi-même pour cacher leurs repousses ou rafraîchir leur coloration... Mais des rumeurs courent à propos de ces teintures. Ce...

En attendant la réouverture des salons de coiffure, de nombreuses femmes se tournent vers les produits à appliquer soi-même pour cacher leurs repousses ou rafraîchir leur coloration... Mais des rumeurs courent à propos de ces teintures. Certains n'hésitent par exemple pas à affirmer qu'elles sont nocives pour la santé, voire carrément cancérigènes. Cette allégation vient d'être infirmée par une étude à grande échelle. Ses auteurs ont analysé la survenue de maladies oncologiques parmi les infirmières enrôlées depuis 1976 dans la fameuse Nurses' Health Study - une étude de cohorte qui recueille par le biais de questionnaires les données les plus diverses concernant le mode de vie des participantes, tout en surveillant l'évolution de leur santé. Cette formidable masse d'informations fait régulièrement l'objet de nouvelles analyses. Sur une période de 36 ans ont été posés dans ce groupe 47.964 diagnostics de cancer... et les femmes qui s'étaient à un moment ou l'autre de leur vie teint elles-mêmes les cheveux n'y semblaient pas plus exposées que les autres. Les chercheurs en concluent donc qu'il n'existe aucun lien entre colorations "maison" et risque de cancer.