L'état d'urgence étant prolongé en Turquie jusqu'au 18 janvier 2018, et la répression continuant d'y sévir, le ministère belge des Affaires étrangères a jugé utile de publier un...

L'état d'urgence étant prolongé en Turquie jusqu'au 18 janvier 2018, et la répression continuant d'y sévir, le ministère belge des Affaires étrangères a jugé utile de publier une mise en garde à l'égard des Belgo-Turcs qui souhaitent se rendre dans leur pays d'origine. " Plusieurs binationaux UE-turcs ont été récemment privés du droit de quitter le territoire turc, et ce sans qu'une motivation précise ait été avancée ", est-il signalé dans une mise à jour de l'avis de voyage. Et la Belgique ne peut rien faire : " Les autorités belges ne sont pas en mesure d'intervenir au titre de l'assistance consulaire en faveur des détenteurs d'une double nationalité lorsque ceux-ci se trouvent dans le pays de leur autre nationalité ". Les Belgo-Turcs doivent en être " conscients ", est-il précisé. En cas de pépin, une aide humanitaire sera toutefois fournie " dans la mesure du possible ".