Selon les études du laboratoire d'accidentologie créé sous l'impulsion des constructeurs français Peugeot, Renault et Citroën, une défaillance humaine est à l'origine de 80 % des accidents. La majorité des constructeurs s'attellent dès lors à inventer des systèmes palliant cette relative " incompétence " de l'être humain. Certains de ces systèmes, premièrement réservés aux véhicules les plus luxueux, se sont déjà largement popularisés. C'est le cas de l'ABS (système antiblocage des roues, présent en série sur tous les véhicules particuliers neufs commercia...

Selon les études du laboratoire d'accidentologie créé sous l'impulsion des constructeurs français Peugeot, Renault et Citroën, une défaillance humaine est à l'origine de 80 % des accidents. La majorité des constructeurs s'attellent dès lors à inventer des systèmes palliant cette relative " incompétence " de l'être humain. Certains de ces systèmes, premièrement réservés aux véhicules les plus luxueux, se sont déjà largement popularisés. C'est le cas de l'ABS (système antiblocage des roues, présent en série sur tous les véhicules particuliers neufs commercialisés en Europe depuis 2003), de l'AFU (assistance au freinage d'urgence, qui compense le manque de pression exercée par le conducteur sur la pédale de frein en cas d'urgence) et, de plus en plus, de l'ESC (système de stabilité électronique). A côté de ces équipements spectaculairement efficaces, d'autres petites attentions devenues courantes permettent d'augmenter le niveau global de sécurité : avertisseur de sous-gonflage des pneus, projecteurs au Xénon (leur portée est d'environ 100 mètres contre 40 pour des projecteurs classiques), feu additionnel de virage (qui éclaire l'intérieur d'un virage)àPlus discrètement, d'autres innovations se répandent doucement. C'est notamment le cas du radar couplé au " cruise-control " permettant, en plus de réguler la vitesse du véhicule, de conserver une distance de sécurité constante avec la voiture précédente. Système connu depuis plusieurs années sur des véhicules de prestige, mais qui se démocratise actuellement (signe des temps : la voiture la plus populaire en Europe, la nouvelle Volkswagen Golf VI, propose l'équipement en option). L'assistance au maintien de cap se démocratise également. Grâce à des caméras filmant les marquages routiers, ce système permet au véhicule de corriger automatiquement sa trajectoire en cas de débordement. Sur des autoroutes au marquage parfaitement tracé, le système se révèle, dans la grande majorité des cas, d'une impressionnante efficacité. La voiture est dorénavant aussi capable de freiner de manière autonome en cas d'urgence ! Exemple avec le système " City Safety " de Volvo (présent en série sur le XC60). Un équipement permettant d'éviter les collisions (ou d'en réduire les conséquences) à vitesse réduite. Concrètement : si la voiture est sur le point d'emboutir le véhicule précédent et que le conducteur ne manifeste pas son intention de ralentir, la voiture freine automatiquement. La prochaine étape, celle de l'intercommunication entre les véhicules, pour signaler un danger à l'approche d'un virage par exemple, en est toujours à l'expérimentation. Cette technique prometteuse ne pourra néanmoins se répandre que lorsque les différents constructeurs arriveront à accorder leurs violons pour proposer des systèmes compatibles. J.-F. Ch.