Les systèmes de taxation des old timer sont différents dans les trois Régions du pays. En Wallonie, le véhicule doit avoir au moins 30 ans. En Flandre, les véhicules mis en circulation pour la première fois le ...

Les systèmes de taxation des old timer sont différents dans les trois Régions du pays. En Wallonie, le véhicule doit avoir au moins 30 ans. En Flandre, les véhicules mis en circulation pour la première fois le 1er janvier 1993 ou plus tard ne seront reconnus comme ancêtres qu'au bout de trente ans également. A Bruxelles et à l'échelon fédéral, il suffit que le véhicule soit immatriculé depuis vingt-cinq ans... La raison de ces différences ? Une directive européenne fixant cet âge à 30 ans et qui n'a pas encore été transposée uniformément. Le ministre de la Mobilité, François Bellot (MR, photo), a fait part de sa perplexité aux députés : " Sur le plan fédéral, nous ne pourrions envisager une augmentation de l'âge minimum des ancêtres de 25 à 30 ans que si les trois Régions appliquaient un système uniforme pour la taxation et le contrôle technique. Elles doivent d'abord transposer la directive européenne qui relève de 25 à 30 ans l'âge minimum des véhicules faisant l'objet d'une exception à la périodicité normale du contrôle technique. "