Le Vif/L'Express

cover Le Vif/L'Express

Lire no. 16 | 16 avril 2020

Vue web

Le Bureau du Plan et la Banque nationale de Belgique ont livré leurs prévisions économiques pour 2020. Un Produit intérieur brut (PIB) en recul de 8 % en volume et un endettement de 115 % du PIB. C'est énorme. Comment pourrait-il en être autrement avec 1,2 million de travailleurs en chômage temporaire et 300 000 indépendants confrontés à un brusque arrêt de leur activité ?

L'ÉDITO

Un mois après les premières annonces de confinement en Belgique, de nombreux acteurs économiques sont aux abois. Ils appellent de leurs voeux un retour à la normale que la situation sanitaire ne permet pas encore. Et pourtant, il faudra aussi sauver l'économie. Sans traîner.

EN COUVERTURE

Un PIB qui pourrait se contracter de 8 % en 2020, un déficit public d'au moins 7,5 %, une explosion de la dette... Les prévisions de la BNB et du Bureau du Plan sont pessimistes. Mais contrebalancées par l'espoir d'une reprise rapide - dite " en V " - après la crise du coronavirus. A condition de prendre les bonnes mesures de relance au niveau belge et européen. Et là, ce n'est pas gagné.

EN COUVERTURE

Combien de temps la santé des Belges peut-elle être confinée ? Dans les hôpitaux, les interventions non urgentes ont été reportées. Les cabinets médicaux sont vides. Mais, surtout, les patients "non Covid-19" ont peur : de déranger leurs soignants, d'être contaminés par le virus. Les soignants craignent que le corona tue en plusieurs vagues. Et appellent les dirigeants à ne pas négliger ceux qui ne sont pas infectés.

EN COUVERTURE

Nous ne sommes pas égaux devant la catastrophe. Les plus âgés face à la maladie, les plus pauvres face à la crise sont davantage exposés. Mais il n'y a pas de fatalité à y succomber. L'épreuve peut aussi déboucher sur des activités plus porteuses de sens, espère le sociologue Hugues Lagrange.

EN COUVERTURE

Les autorités avaient pourtant interdit tout rassemblement dans la ville. Rien n'y fit. Cet après-midi-là, ils sont près de 4 000 à Anvers. Des grévistes en colère. Depuis la Maison du peuple, ils se dirigent vers Borgerhout, bien décidés à occuper une usine locale, où se produiront les affrontements. Insuffisamment nombreux, les gendarmes sont débordés. Quinze personnes sont blessées, cinq autres décèdent. La veille, c'est à Mons que des incidents avaient eu lieu, faisant sept morts et une vingtaine de blessés. Et quelques jours plus tôt, une manifestante avait été tuée à Jolimont. Le calme reviendrait-il un jour au pays ?

LES COULISSES DE L'HISTOIRE

Ni leçons, ni concours, ni stages, et plus de cafétéria. A l'arrêt depuis le 19 mars dernier, et donc avec des recettes fortement réduites, les manèges doivent pourtant continuer d'assurer les dépenses fixes et entretenir la cavalerie. Ce qui met en difficulté un grand nombre d'entre eux.

LES INDISCRETS

Chaque année, les politiques présentent leurs voeux de "bonne année" à leur entourage. Les réponses que vient de recevoir la députée Ariane de Lobkowicz (DéFI) livrent le "dessous des cartes". Pour 2020, le ministre-président bruxellois, Rudi Vervoort (PS), aura manié les deniers publics avec une extrême modération.

LES INDISCRETS

Parmi les institutions européennes figure le Comité européen des régions (CdR), un organe consultatif composé d'élus locaux et régionaux des 27 Etats membres. Il leur permet de donner leur avis sur la législation européenne concernant les régions et les villes.

LES INDISCRETS

Leur tandem est devenu un feuilleton quotidien. Les spectateurs observent l'évolution de la noirceur de leurs cernes, de la longueur de leurs barbes, de la broussaille de leurs cheveux, de la déconfiture de leurs mines. Ça fait donc physiquement cet effet-là, d'annoncer chaque jour des morts, des malades, des entrées et des sorties d'hôpitaux, des respirateurs, des lits occupés en soins intensifs. Ils commencent leur journée à six heures et la terminent à minuit, paraît-il, les deux virologues Emmanuel André et Steven Van Gucht. "Porte-parole interfédéraux de la lutte contre le Covid-19". Cache-sexe verbal pour "porteurs de mauvaises nouvelles".

ARMES ÉGALES

Fin mars, Netflix, YouTube (propriété de Google) et Facebook, les trois colosses du Web, répondaient favorablement à la demande de Thierry Breton, commissaire européen au Marché intérieur, de réduire leur débit. But de la manoeuvre : éviter un engorgement du réseau en offrant plus d'espace au télétravail et à l'enseignement en ligne durant la période de confinement.

L'ANTICIPATION

Photographe amateur passionné, Eric Ostermann immortalise la capitale depuis plusieurs années. Ses images du confinement la montrent débarrassée de ses oripeaux. Pour Le Vif/L'Express, il commente cinq d'entre elles.

REGARDS

Jacques De Decker, journaliste, chroniqueur (notamment au Vif/L'Express), écrivain et secrétaire perpétuel de l'Académie royale de langue et de littérature françaises, est mort, le 12 avril, à 74 ans, d'une crise cardiaque. Le dernier impromptu d'un type bien.

PORTRAIT

Avec Fleurs de funérailles, Carl Norac en appelle à la poésie pour adoucir le chagrin et le deuil semés par l'épidémie de Covid-19. Un peu de baume sur nos plaies.

CULTURE

Complice de Manu Dibango et Bootsy Collins, Manou Gallo poste actuellement ses humeurs musicales sur Facebook.

CULTURE

La nouvelle saison du Bureau des légendes excelle à placer les angoisses du monde entre les mains d'employés abîmés et paranos des services secrets. La comédienne Florence Loiret-Caille, pièce maîtresse de l'échiquier, revient sur les ingrédients d'une réussite et ses saisissants effets miroir.

CULTURE

De la peste antique au sida contemporain, le théâtre a, lui aussi, ses épidémies. Des fléaux qui ont souvent servi de miroirs grossissants pour dénoncer l'égoïsme et la tyrannie des pouvoirs en place.

CULTURE

L'illustrateur gantois Jan Van der Veken a fait le choix du livre illustré pour raconter l'incroyable histoire de L'Agneau mystique. Un sujet en or pour ce graphiste rétrofuturiste et pour " l'année Van Eyck ".

CULTURE

Dans Villa Chagrin, Gail Godwin confronte Marcus, 11 ans, aux multiples plis du deuil et à l'énigme d'une propriété abandonnée sur l'île de sa grand-tante.

CULTURE

De l'amour, Erik Orsenna remonte le roman fleuve jusqu'à la source.

CULTURE

Parce qu'un tiers de la nourriture est gaspillée, l'appli Too Good To Go entend révolutionner les mentalités et les gestes du quotidien. En deux ans, un Belge sur dix a déjà été séduit, et deux millions de repas sauvés de la poubelle.

POSITIF