En septembre 2012, l'homme d'affaires Fabien Debecq a racheté le RCSC-Sporting de Charleroi au controversé Abbas Bayat. Depuis, Walter Chardon est directeur commercial du club.
...

En septembre 2012, l'homme d'affaires Fabien Debecq a racheté le RCSC-Sporting de Charleroi au controversé Abbas Bayat. Depuis, Walter Chardon est directeur commercial du club. Walter Chardon : Ce n'est plus tout à fait le cas aujourd'hui. Il ne s'agit pas de dénigrer nos amis Spirou, mais il y a incontestablement un renouveau chez nous depuis la reprise. On servait. D'après les échos que j'en ai, Charleroi-Bruges sous l'ancienne présidence, c'était 18 repas servis. Ridicule ! Sous la nouvelle ère, nous en sommes à environ 600 repas réservés contre Anderlecht. On pourrait atteindre 1 200 : ce sont les infrastructures qui nous empêchent de pouvoir le faire. On prend le maximum du maximum pour respecter un confort acceptable. Contre Malines, en semaine, c'était 450 dîners. Sans oublier que nous avons 400 VIP qui ne mangent pas. Honnêtement, je suis admiratif devant ce qu'ils ont mis en place. Eric Somme, pour qui j'ai le plus grand respect, a fait quelque chose d'incroyable. C'est un très grand monsieur dans tous les sens du terme. Mais il n'y a aucune jalousie. Il y a de la place pour deux grands clubs dans la région. Si les résultats reprennent leur cours normal... Nous avons hérité d'un passé assez lourd. Nous nous donnons trois saisons pour que le club retrouve le niveau qui doit être le sien, dans le top 6. Nous comptons environ 200 sponsors, ce qui est anormal : nous devrions être à 400 ou 500. Nous disposons de deux fois plus de places que le Spiroudome. Le potentiel du foot est sans comparaison avec les autres sports. Après une période de dix ans qui a fait beaucoup de dégâts, il faudra reconstruire, cela prendra du temps. Mais côté business, on est déjà en très bonne voie. On sent un retour d'engouement des chefs d'entreprise. Le Sporting est déjà redevenu un endroit où il fait bon venir se montrer. Il y a du pain sur la planche, mais on y croit. Un transfert s'effectue depuis le Spiroudome. Evidemment ! Au-delà des matchs à domicile, nous mettons en place également des activités qui permettent à nos différents sponsors de se retrouver dans un autre cadre que celui du stade. Cela présente plusieurs avantages : apprendre à mieux se connaître et entretenir un esprit le plus convivial possible. Propos recueillis par E.R.