Les Big Four, soit les plus grandes firmes d'audit (EY, Deloitte, KPMG, PWC), s'en sont mis plein les poches pendant la crise bancaire, selon le Tra...

Les Big Four, soit les plus grandes firmes d'audit (EY, Deloitte, KPMG, PWC), s'en sont mis plein les poches pendant la crise bancaire, selon le Trans National Institute (TNI). Ce think thank progressiste, créé en 1974, explique, dans une étude d'une trentaine de pages intitulée The Bail Out Business, comment ces quatre firmes en particulier, qui auditaient pourtant les banques avant la crise, ont profité des programmes de sauvetage bancaire européens en conseillant les Etats sur la manière de sauver les établissements financiers en difficulté depuis 2008. TNI évoque des contrats d'une valeur de plusieurs centaines de millions d'euros dont a profité un très petit groupe de consultants financiers, les Big Four principalement. TH. D.