Les pressions américaines et l'intense ballet diplomatique conduit par l'Angola et l'Afrique du Sud ont porté leurs fruits : Joseph Kabila a fait savoir, en août, qu'il ne briguerait pas un troisième quinquennat, contraire à la Constitution congolaise. Le do...