En 2014, 25 698 circoncisions ont été pratiquées à l'hôpital, dictées, pour la plupart, par des motifs religieux. Coût pour l'Inami : 2 629 000 euros. Co...

En 2014, 25 698 circoncisions ont été pratiquées à l'hôpital, dictées, pour la plupart, par des motifs religieux. Coût pour l'Inami : 2 629 000 euros. Contre 17 794 opérations en 2002 (pour 1 472 000 euros). Le Comité consultatif de bioéthique estime que la charge financière de la circoncision non médicale " ne doit pas incomber à l'ensemble des citoyens ". Hic : les médecins ne notent pas les convictions religieuses des patients. L'Inami ne distingue donc pas les circoncisions médicales des autres. Mais le Comité va plus loin. Sans prôner de modification législative, il encourage, de façon unanime, " l'évolution des pratiques vers la seule symbolique, de sorte que les rites continuent à se réaliser mais sans inscription dans la chair de l'enfant ". M. L.