Etat himalayen coincé entre la Chine et l'Inde, le Bhoutan s'est révélé au monde en 2008 par l'installation d'un indicateur du bonheur national brut (BNB), jugé plus représentatif du bien-être des populations que l'économiquement univoque produit intérieur brut. Dans Bhoutan, les cîmes du bonheur (Nevicata,...

Etat himalayen coincé entre la Chine et l'Inde, le Bhoutan s'est révélé au monde en 2008 par l'installation d'un indicateur du bonheur national brut (BNB), jugé plus représentatif du bien-être des populations que l'économiquement univoque produit intérieur brut. Dans Bhoutan, les cîmes du bonheur (Nevicata, 96 p.), la journaliste de La Libre Belgique Sabine Verhest explique combien cet instrument, loin du gadget, correspond à l'histoire, à la mentalité et au cadre environnemental des Bhoutanais. Mais elle montre surtout que cette terre montagneuse de 770 000 âmes ne peut se résumer à cette seule politique. Le Bhoutan est aussi " le seul pays bouddhiste tantrique indépendant au monde " tout en luttant contre les discriminations. Il est aussi le seul Etat sur la planète où " le monarque absolu (le jeune roi Jigme Khesar Namgyel Wangchuck, né en 1980) a abandonné son pouvoir au bénéfice de son peuple sans que celui-ci ne le lui réclame ", et un des rares " à être passé d'une vie moyenâgeuse à la modernité mondialisée en une quarantaine d'années seulement ". Ces deux évolutions ne sont pas vécues sans risque - mise à mal du consensus et accroissement des divisions sous l'effet des partis, pour l'une ; urbanisation, érosion des liens communautaires, perte d'identité, pour l'autre - mais les dirigeants de Timphu s'efforcent, malgré les affres de la mondialisation et une dépendance économique à l'égard de l'Inde, d'en prévenir les excès. Une lecture pleine de poésie et d'humour, idéale pour découvrir un pays trop méconnu.