L'idée que les maladies infantiles renforcent de manière naturelle l'immunité de l'enfant ne tient pas toujours. Dans le cas de la rougeole, c'est même l'inverse ! La rougeole est une maladie infectieuse dangereuse pouvant entraîner des complications respiratoires et neurologiques potentiellement graves ; le risque de décès est de 1/1000. Les personnes qui ont été infectées courent un autre risque, encore inconnu. Des chercheurs britanniques et néerlandais ont découvert qu'après la rougeole, les enfants restent plus longtemps sensibles aux autres infections. Dans deux études, ils ont analysé des échantillons de sang prélevé sur 77 enfants néerlandais n'ayant pas été vaccinés pour des raisons religieuses et ce, avant et après avoir attrapé la rougeole. Ils y ont examiné les quantités de toute une série d'anticorps spécifiques, dont la mission consiste à protéger les enfants contre un grand nombre de maladies infectieuses. Après la rougeole, la quantité de ces anticorps avait diminué de 11 à 73%. Ce qui implique un appauvrissement de la mémoire des défenses immunitaires : lorsqu'il a été en contact avec des germes, le système immunitaire produit des anticorps spécifiques contre chaque germe, au cas où il se présenterait une deuxième fois ; les défenses le reconnaîtront et le détruiront. Faire vacciner vos enfants contre la rougeole est donc un excellent investissement pour leur santé.

Source : Science. 1er novembre 2019 : 366 : 560-561. https://science.sciencemag.org/content/366/6465/560