Le cabinet de Vincent Van Quickenborne (Open VLD) s'active pour trouver une solution à la crise de la représentativité de l'Exécutif des musulmans de Belgique, trop influencé par le Maroc et la ...

Le cabinet de Vincent Van Quickenborne (Open VLD) s'active pour trouver une solution à la crise de la représentativité de l'Exécutif des musulmans de Belgique, trop influencé par le Maroc et la Turquie aux yeux du ministre de la Justice. Parmi ses interlocuteurs figurent des musulmans flamands comme Brahim Laytouss, de Gand, et Nordine Taouil, imam controversé d'Anvers, ainsi que d'autres personnalités. Les deux premiers sont également en discussion avec Bart Somers (Open VLD), ministre flamand de l'Intégration civique et de l'Egalité des chances. La solution, d'inspiration "belgo- flamande", pourrait prendre la forme d'un conseil des sages au service de l'Exécutif actuel, pour l'aider à renforcer son administration (exempte de reproches), remplir le poste vacant depuis 2017 de secrétaire général néerlandophone et, in fine, procéder au renouvellement des instances de l'EMB. A cette occasion, des antennes pourraient être créées dans les trois Régions du pays.