Le parti nationaliste N-VA est à son tour secoué par les révélations concernant les cumuls, les conflits d'intérêts et autres rémunérations démesurées. Siegfried Bracke est devenu l'arroseur arrosé. Le président de la C...

Le parti nationaliste N-VA est à son tour secoué par les révélations concernant les cumuls, les conflits d'intérêts et autres rémunérations démesurées. Siegfried Bracke est devenu l'arroseur arrosé. Le président de la Chambre avait critiqué ses collègues socialistes " mouillés " par les affaires. Mais on a découvert qu'il cumulait lui aussi sa fonction, bien rémunérée, avec un rôle de consultant chez Telenet. L'ancien journaliste politique de la VRT en paie le prix : il ne sera plus tête de liste N-VA pour les élections communales à Gand. Ainsi en a décidé son président Bart De Wever à la suite d'un sondage créditant la N-VA de... 3 %. Pour le remplacer dans cet important combat local, Elke Sleurs est " exfiltrée " de son poste de secrétaire d'Etat fédérale en charge de la Politique scientifique. " Personne ne la regrettera, elle n'a pas marqué la législature de son empreinte ", grince-t-on au MR. Toute l'opération a été menée en interne à la N-VA, sans communication à la presse francophone : une nouvelle preuve qu'au sein du parti nationaliste, cela reste " la Flandre d'abord ". O. M.