Les propriétaires souhaitaient une maison basse énergie, sans construire pour autant un volume strictement compact. Ils voulaient occuper leur parcelle sur toute sa largeur, afin de ne pas devoir opérer de choix au niveau des pièces donnant sur le jardin. L'architecte a donc organisé les espaces pour qu'ils puissent profiter pleinement de la vue et du soleil à l'arrière, sur la base d'un programme traditionnel : une cuisine centrale, une salle à manger distincte, un coin TV séparé du salon, un grand espace de travai...

Les propriétaires souhaitaient une maison basse énergie, sans construire pour autant un volume strictement compact. Ils voulaient occuper leur parcelle sur toute sa largeur, afin de ne pas devoir opérer de choix au niveau des pièces donnant sur le jardin. L'architecte a donc organisé les espaces pour qu'ils puissent profiter pleinement de la vue et du soleil à l'arrière, sur la base d'un programme traditionnel : une cuisine centrale, une salle à manger distincte, un coin TV séparé du salon, un grand espace de travail côté rue, deux chambres d'enfant, une chambre parentale, une grande salle de bains ainsi qu'un double garage. Outre les terrasses côté jardin, la maison dispose d'une terrasse couverte latérale, dans le prolongement de la salle à manger, et constitue un véritable refuge extérieur lorsqu'il fait chaud ou humide. Le garage n'a pas été repris dans le volume isolé. Il n'était pas nécessaire que cet espace réponde aux normes PEB, et cette solution permettait de rendre la maison plus compacte. Le garage a été séparé de la maison par un mur isolé comme un mur extérieur. La façade avant, exposée au nord, présente un unique bandeau vitré éclairant l'espace de travail. Les façades latérales et la façade arrière présentent de bien plus larges ouvertures vitrées. Cet important apport de lumière est renforcé notamment par les fenêtres de toit, les puits de lumière, le vide créé entre les deux niveaux ainsi que l'escalier à claire-voie. Le mobilier rouge qui sépare l'espace TV du salon constitue la pièce maîtresse de l'aménagement intérieur. Multifonctionnel, ce meuble abrite à la fois le poêle à pellets, l'équipement audiovisuel et des espaces de rangement. Parfaitement isolée et ventilée, la maison atteint un niveau E de 46 et une valeur K de 24. Ces excellentes cotes ont été atteintes grâce à une isolation en cellulose, un système de ventilation de type D, un échangeur géothermique, un enduit biologique, des panneaux photovoltaïques, un boiler solaire, du triple vitrage ainsi qu'un système domotique. La maison est équipée d'un chauffage au sol dont la chaleur est distribuée par un poêle à pellets piloté par un logiciel. Pour assurer la rentabilité d'une maison basse énergie, il est indispensable de disposer d'un système de domotique, même de base, pour contrôler les différentes énergies utilisées et leur rendement. Architecte : Hippo architecten. Tél. : 089 36 40 97. www.hippo-architecten.beDécouvrez l'intégralité du texte et les plans de ce reportage dans le magazine Je vais Construire de mars, en vente chez votre libraire. www.jevaisconstruire.beAGNES MUS