Le seul fautif dans cette déplorable affaire est le désordre dans l'organisation des institutions européennes, à savoir le Conseil et la ...

Le seul fautif dans cette déplorable affaire est le désordre dans l'organisation des institutions européennes, à savoir le Conseil et la Commission, qui représentent l'UE sur la scène internationale (le Parlement en étant exclu, heureusement ici). Un chef d'Etat reçoit un chef d'Etat qui est un individu comme lui et donc s'attend à rencontrer une unique personne physique qui ira s'asseoir sur un sofa à côté de lui ou en face sur une chaise encadrant une table. Il serait urgent de remédier à ce détail d'organisation et donc que, désormais, une seule personne représente l'UE. Il n'y a aucune malveillance, ni piège, ni goujaterie de part et d'autre. Les commentaires sont superflus.