L'ancien parlementaire fédéral Laurent Louis, élu en 2010 sur les listes du Parti populaire de Mischaël Modrikamen, est au coeur du réseau de vente d'une mystérieuse cryptomonnaie, le One Coin. Cette monnaie virtuelle, qui se présente c...

L'ancien parlementaire fédéral Laurent Louis, élu en 2010 sur les listes du Parti populaire de Mischaël Modrikamen, est au coeur du réseau de vente d'une mystérieuse cryptomonnaie, le One Coin. Cette monnaie virtuelle, qui se présente comme le nouveau bitcoin, cache une gigantesque arnaque aux ramifications internationales. Le patron du One Coin, Konstantin Ignatov, originaire de Bulgarie, a été arrêté l'année dernière aux Etats-Unis et plaide aujourd'hui coupable pour fraude et blanchiment d'argent. A l'échelle mondiale, l'arnaque se chiffre en milliards d'euros. En Belgique, l'ex-député Laurent Louis continue, en pleine crise du coronavirus, à faire la promotion de cette "opportunité financière unique", via les réseaux sociaux. Par son entremise, des centaines d'investisseurs belges ont placé des sommes parfois astronomiques dans le One Coin. La plupart ont perdu l'intégralité de l'argent investi. Notre confrère Gilles Quoistiaux, du magazine Trends-Tendances, a enquêté pendant un an sur le sujet. Les deux premiers épisodes de son podcast d'investigation sont disponibles dès à présent sur toutes les applications de podcast et sur tendances.be/onecoinlereseau.