Avec son tout-terrain compact, Suzuki a fait chavirer le coeur d'une quantité innombrable de fans dans le monde entier, qui ont généralement découvert ses qualités lors d'une quelconque balade durant l'été. En quasiment 50 ans, le modèle est resté fidèle à sa philosophie, conservant son caractère authentique. Pas moins de 20 années se sont écoulées entre le lancement de la troisième et de la quatrième génération du Jimny. Et l'attente est largement récompensée.
...

Avec son tout-terrain compact, Suzuki a fait chavirer le coeur d'une quantité innombrable de fans dans le monde entier, qui ont généralement découvert ses qualités lors d'une quelconque balade durant l'été. En quasiment 50 ans, le modèle est resté fidèle à sa philosophie, conservant son caractère authentique. Pas moins de 20 années se sont écoulées entre le lancement de la troisième et de la quatrième génération du Jimny. Et l'attente est largement récompensée. Le Jimny IV reste un véritable tout-terrain. Reposant sur un châssis-échelle, il dispose d'un essieu rigide à trois bras avec des ressorts hélicoïdaux et une transmission intégrale non permanente avec boîte de transfert et gamme courte. Avec ses angles de franchissement de 37 et 49 degrés, il se joue aisément des plus gros obstacles. Ses montants A droits, son pare-brise plat, ses porte-à-faux réduits, ses larges passages de roue et ses protections latérales contre les projections de pierres trahissent sa filiation. Quant à sa calandre à ouïes verticales et ses phares ronds, ils soulignent son caractère authentique. Suzuki a su résister à la tentation de faire du Jimny un SUV citadin. Le tout-terrain demeure son habitat naturel. Le nouveau moteur 1.5 à essence (102 ch, 130 Nm) est pétillant et consomme en moyenne 7 l/100 km. Onctueuse et précise, la boîte manuelle cinq vitesses emporte les suffrages par rapport à la transmission automatique à 4 rapports. Et pour un tout-terrain, les accélérations et la vitesse de pointe n'ont guère d'importance. Inutile d'en parler donc. Afin de répondre aux exigences d'une voiture moderne en termes de sécurité, le Jimny dispose d'une série de systèmes d'assistance que l'on retrouve déjà chez quasiment toutes les marques, notamment la reconnaissance des panneaux routiers. Mais lors des crash-tests NCAP, le nouveau Jimny a dû se contenter d'un décevant score de trois étoiles sur cinq. En raison de ses dimensions compactes, il faut faire des choix. Soit on emmène quatre passagers sans bagages, soit on se contente de partir à deux avec bagages. Les sièges avant du Jimny n'offrent guère de soutien latéral et il n'y a pas davantage d'espaces de rangement pratiques dans l'habitacle. Mais on pardonnera ces petits manquements au vu de son caractère espiègle. Le Jimny arrivera sur le marché belge fin décembre, quelques semaines avant le Salon de Bruxelles. Les candidats-acheteurs peuvent déjà bénéficier d'une remise de 1.500 euros sur le prix catalogue. Et si vous roulez déjà en Jimny, vous bénéficierez, en tant que 'client fidèle', d'une remise additionnelle de 500 euros. Depuis son introduction sur le marché belge en 1998, quelque 18.000 Jimny ont été vendus dans notre pays. Et 8.000 environ sont toujours en circulation. Le Jimny IV reste un authentique tout-terrain.