Paroles d'artistes. De la Renaissance à Sophie Calle

Citadelles & Mazenod
...

Citadelles & Mazenod En choisissant des écrits (lettres, théories, confessions) de plus de 130 artistes, Jean Blanc balise moins une histoire de l'art côté créateurs qu'il n'ouvre la voie à de multiples croisements entre les époques et les préoccupations des artistes. On y découvre des " princes de l'esprit " rivalisant avec les philosophes et les scientifiques, des " pros " visant par le texte à élargir leur audience, des " écorchés vifs " qui, ainsi, confient un peu de leur vision du monde et d'autres dont le texte illustre avant tout les liens (souvent de soumission) avec les tout-puissants amateurs. Cette superbe anthologie abondamment illustrée nous éloigne donc des ouvrages d'exégètes et d'historiens pour nous mener au plus près des peintres, sculpteurs et dessinateurs. Ils s'appellent Raphael, Dürer, Michel-Ange, Titien, Füssli, Degas, Redon, Giacometti, Newman, Rauschenberg, Richter... Skira Flammarion L'exposition du musée de l'Orangerie consacrée aux liens entre le musicien et les arts de son temps entraînait le visiteur au c£ur même d'un monde aussi secret que subtil. Aux côtés de son goût pour les estampes puis des vases grecs, voilà le cercle de ses amis comme Henry Lerolle, Degas, Maurice Denis, Vuillard, Redon, d'autres encore. Flammarion Le 22 septembre 1989, l'artiste américain atteint du sida peint une ultime fresque sur la façade d'une église de Pise. Il avait 31 ans. En douze ans, ses dessins seront passés du métro new-yorkais aux plus prestigieux musées. Son Journal s'ouvre le 29 avril 1977 avec une résolution : vivre à sa façon. Mercator Est-ce le fait du hasard si la couverture de ce livre, pas tout à fait comme les autres, renvoie aux ouvrages de Jules Verne ? Dès les premières feuilles (des pages de croquis), on pénètre en effet dans un monde aussi étrange que familier entremêlant le passé et le futur, les tatouages et les chemins de croix, la spirale ADN et l'art gothique. Une plongée, le rire en bandoulière. Delpire Depuis trente ans, le photographe américain plonge avec délice et exaspération au c£ur de la monstruosité. La précision insupportable de ses compositions puise dans le quotidien des marges mais aussi dans l'histoire des images peintes ici ou ailleurs. Ce sont les " vanités " de notre temps. Un livre inoubliable qui présente en outre, pour la première fois, quelques dessins préparatoires. GUY GILSOUL