Réalisation : Sébastien Krier, architecte. Tél. : 04 232 16 26. www.sebastienkrier.be
...

Réalisation : Sébastien Krier, architecte. Tél. : 04 232 16 26. www.sebastienkrier.be Découvrez l'intégralité du texte et les plans de ce reportage dans le magazine Je vais Construire d'avril en vente chez votre libraire. www.jevaisconstruire.be Le point de départ : deux appartements des années 1930 dans un état de délabrement avancé. Une situation qui n'a pas effrayé les maîtres d'ouvrage, qui avaient déjà rénové par le passé. " Nous visions surtout le quartier et les agréments qu'il offrait : le jardin botanique classé d'un côté, et une vue tout aussi verdoyante de l'autre. " Pour le reste, les propriétaires ont fait confiance à Sébastien Krier, leur architecte, tout en s'investissant dans le projet avec enthousiasme. Mis à part la structure de base, il ne reste rien des volumes initiaux. " L'objectif était d'ouvrir les pièces au maximum avec une cuisine au coeur du logement et des portes coulissantes vers l'entrée et le hall de nuit, que l'on pourrait laisser ouvertes à l'envi pour accentuer le sentiment d'espace. " " Avant d'acquérir le bien, nous avons d'abord consulté notre architecte, précise la propriétaire. Nous voulions en effet être sûrs que la surface offerte - 170 m² avec les deux logements réunis - pouvait répondre à nos besoins. A savoir quatre chambres, avec des zones " parents " et " enfants " clairement séparées, et une perspective préservée d'un bout à l'autre de l'appartement. " Des désirs qui se sont avérés parfaitement compatibles avec le volume convoité. Pour séparer la zone de repos des espaces de vie, une marche a été créée. " Au départ, il s'agissait d'une contrainte, car nous devions faire passer les évacuations d'eau de la salle de bains par là. Mais finalement, cet aménagement sert aussi à articuler les espaces de façon plus franche. " Ces zones se distinguent également par la différence de matériau au sol : du parquet dans le séjour, du bolon ailleurs (NDLR : le bolon est un revêtement de sol ou de mur en vinyle tissé et soudé). Chacun des trois enfants a pu décider d'un mur coloré dans son espace personnel. Ils ont respectivement opté pour le vert pomme, le rouge et une teinte framboise. Quant aux parents, ils ont jeté leur dévolu sur le brun. La pièce de vie, enfin, tout de blanc vêtue, offre un sentiment d'espace et de pureté. Elle s'est toutefois habillée, çà et là, de quelques touches beiges (tapis de sol, canapés...) et noires (papier peint, placards de l'entrée). Rénover dans un immeuble n'est pas ce qu'il y a de plus simple ! " Le chantier était conséquent, puisque nous ne conservions que la structure, raconte l'architecte. Mais les plus grosses difficultés étaient relatives au passage des gaines. Il est en effet ardu de rénover un seul plateau sans pouvoir descendre jusqu'aux caves. Finalement, tout s'est heureusement bien passé. " VIRGINIE STASSEN