Si la plupart des grandes enseignes et magasins à succès proposent des services de vente en ligne, rares sont les commerçants locaux à en faire autant. Principale entrave : le manque de temps, d'argent ou de compétences techniques. La solution ? Grouper les commerces d'une localité sur un même site. Le concept a été développé par NearShop, une société de Hannut spécialisée dans la vente en ligne. " La plate-forme présente tous les produits et services proposés par les commerçants adhérents, explique son...

Si la plupart des grandes enseignes et magasins à succès proposent des services de vente en ligne, rares sont les commerçants locaux à en faire autant. Principale entrave : le manque de temps, d'argent ou de compétences techniques. La solution ? Grouper les commerces d'une localité sur un même site. Le concept a été développé par NearShop, une société de Hannut spécialisée dans la vente en ligne. " La plate-forme présente tous les produits et services proposés par les commerçants adhérents, explique son fondateur, Vincent Bultot. Comme sur n'importe quel site, il suffit de cliquer sur un produit pour l'ajouter à son panier. Seule différence : on peut aussi bien acheter des vêtements que du vin ou des articles de décoration. "Tout est fait pour simplifier la tâche du commerçant : le client paie l'ensemble de son panier à la plate-forme commune (carte bancaire, PayPal ou virement) et les vendeurs sont crédités à concurrence de ce qui leur a été acheté (moins une commission de 5 %, couvrant notamment les frais de paiement). " Le système génère automatiquement les factures requises, poursuit Vincent Bultot. Pour l'envoi des colis, les commerçants peuvent recourir aux prestataires avec lesquels nous avons négocié des tarifs préférentiels. Parmi eux figurent Storopack (emballages) et bpost qui va tester à Mons un service de livraison groupée qui permettra, entre autres, l'acheminement de produits frais. "Mons est précisément l'endroit où le concept de NearShop est expérimenté pour la première fois. " La Ville s'est immédiatement associée au projet, précise l'échevin du Développement économique, Nicolas Martin (PS). Il s'inscrit dans la droite ligne des initiatives que nous menons pour élargir la zone de chalandise des 750 commerces du centre-ville. Et il tombe d'autant mieux que les travaux de rénovation urbaine en perturbent l'accès. "Une douzaine de commerçants montois ont rejoint le site qui vient d'être lancé (www.nearshop.be) et qui prendra son véritable envol à la rentrée. Avant de se décliner ailleurs ? " Nous envisageons de prendre pied à Namur, Liège et Louvain, indique encore Vincent Bultot. Grâce à la géolocalisation des ordinateurs, les internautes seront redirigés vers les magasins les plus proches de chez eux. "Bonus pour les commerçants pionniers du système : ils bénéficieront de la gamme de services la plus élevée pour le prix de la moins chère, soit 29 euros par mois. Une somme bien inférieure à celle qu'engendreraient la création et la maintenance d'un site individuel. Laurent Hovine