C'est pas moi, c'est ma secrétaire ! Les excuses sont faites pour s'en servir, l'échevine montoise Mélanie Ouali (PS) l'a bien compris, elle qui a été épinglée dans Sudpresse par Georges-Louis Bouchez (photo)...

C'est pas moi, c'est ma secrétaire ! Les excuses sont faites pour s'en servir, l'échevine montoise Mélanie Ouali (PS) l'a bien compris, elle qui a été épinglée dans Sudpresse par Georges-Louis Bouchez (photo). Le conseiller communal MR lui reproche d'avoir lancé les invitations à son souper privé via le mail de la commune. Confusion des genres illégale. Le libéral annonce même saisir la ministre des Pouvoirs locaux. " Ce qui a été fait s'appelle de la prise d'intérêts et c'est punissable pénalement, ajoute-t-il sur Facebook. Ce n'est pas moi qui ait (sic) créé cette incrimination pénale. Je demande juste son application. " Y compris à lui-même ? Le 26 février 2016, celui qui était encore échevin empêché conviait le conseil communal montois à un " drink-lunch " pour ses 30 ans... via l'adresse " @ville.mons.be " de sa secrétaire. Celle-ci précisant même qu'une enveloppe était à disposition " au secrétariat de l'échevinat " pour ceux qui voulaient contribuer au cadeau. Encore une assistante trop entreprenante, sans doute. M. GS